ENFANCE INTÉGRITÉ

06 01 49 19 41

association.enfance.integrite@gmail.com

77 rue Lecourbe 75015 PARIS, France

Rejoignez-nous :

  • Black Facebook Icon

CONTACT

Notre

spectacle

Nous proposons à un public d'enfants le plaisir d'un spectacle de marionnettes qui, à partir d'un conte - actuellement, Peau d'Âne -, transmet des principes fondamentaux comme celui du respect de l'enfant. 

Une réécriture du conte initial, à la manière de Rodari (Quel cafouillage ! édité à L'école des loisirs), donne à l'imaginaire de chacun de nouvelles pistes.

Les enfants aimeront retrouver le conte qu'ils connaissent tout en inventant d'autres formes narratives susceptibles de nourrir leur créativité.

Le dialogue des cuisinières maintient l'attention tout en transmettant le vivant du conte et son actualité dans la problématique enfantine.

Ce spectacle s'inscrit dans la démarche de sensibilisation aux droits de l'enfant qui est celle de l'association Enfance Intégrité.

Les arts (ici le conte, la marionnette) permettent un partage des questions essentielles de la vie, notamment comme le dirait Françoise Dolto, celle de "l'allant devenant" de l'enfant.

Ce qui autorise à grandir ne peut se concevoir hors de ce qui fonde la civilisation et l'humain.

Co-écrit par Isabelle Lelouch et Jacqueline Persini 

 

Compagnie Souffle d’Intégrité

Réalisation : Isabelle Lelouch

Conseil marionnettes : Elli Drouilleau

Costumière : Christine Capdevielle

Création sonore : Arthur Raphanel

Avec Marina Luengo-Villa et Hélène Casteilla et la voix de Mirabaï

Télécharger le dossier pédagogique
du spectacle "Cafouillage dans Peau d'âne"

Les

infos pratiques

Le spectacle "Cafouillages dans Peau d'âne " a été joué à la Comédie Saint-Michel, au Théo Théâtre ainsi qu'au Centre Nouvelle Athènes. Il a aussi été vu par plusieurs écoles, notamment l'école Cépré dans le 15ème, l'école Mademoiselle dans le 15ème, l'école Vaugirard dans le 15ème.

Voir les témoignages d'enfants

La prochaine représentation aura lieu à l'association Matreselva.

32, rue du Hameau. Paris 15ème. Métro Porte de Versailles.

Le SAMEDI 23 MARS 2019 à 15h.

Télécharger le flyer

Plein tarif : 15€

Tarif associations & enfants : 10€

Réservations au 06 65 57 35 33 ou 06 01 49 19 41

Nous avons choisi de raconter l’histoire de Peau d’âne à deux voix : deux auteurs (Isabelle Lelouch et Jacqueline Persini) mais aussi deux cuisinières, représentant chacune à la fois la transmission à travers l'archaïsme matriarcal et le symbole des préparations culinaires réconfortantes. Egalement, sur scène les deux comédiennes incarnent chacune un personnage, l’un innocent et naïf, l’autre la voix de la maturité. Cette histoire est si incroyable qu’elle a suscité la mise en mouvement de deux sensibilités au travers desquelles se font jour deux versions de l’histoire. Ainsi, à travers ces dualités émerge une issue favorable lorsque des deux « vérités » apparaît une vérité plus tolérable.

Peau d'âne est un conte merveilleux et tout à fait effrayant, en ce qu'il nous donne à voir et à entendre : une jeune fille harcelée par le désir incestueux d'un père « fou à lier ». Cette situation dramatique, tant dans le conte que dans la version théâtrale et dramaturgique, nous questionne chacun et chacune sur notre relation à la filiation, à la parentalité. C'est pourquoi, j'ai voulu que cette histoire soit jouée et représentée afin qu'un public d'enfants et de parents puisse voir et sentir cette tension qui anime sur scène les différents personnages.

" Dans les contes de fées, les processus internes de l'individu sont extériorisés et deviennent compréhensibles parce qu'ils sont représentés par les personnages et évènements de l'histoire."
B.Bettelheim. Psychanalyse des contes de fées.

Cette représentation théâtrale et cette adaptation sur scène du conte de Charles Perrault, a nécessité que toute une équipe de professionnels bénévoles se mobilise dans le cadre de l'Association Enfance Intégrité. Cette association loi 1901 a pour vocation de défendre les droits des enfants à travers l’Art et le Soin.

 

Art-thérapeute et fondatrice de l'association Enfance Intégrité, je suis convaincue que le conte, la poésie, les marionnettes et le théâtre contribuent à faire acte de sensibilisation, et par là-même de prévention. Les objectifs principaux du texte et du spectacle sont : le jeu, le plaisir et le divertissement, mais surtout que l’enfant puisse se représenter l’impensable à travers ces médiations. Nous ouvrons ainsi une voie qui va des angoisses précoces vers le symbolisme et la sublimation. Les deux cuisinières personnifient les deux images parentales, elles permettent d'entrer dans le jeu qui est l'équivalent du rêve, en toute sécurité. Le registre métaphorique de la poésie, et un autre langage qui nomme clairement se côtoient, reliant ainsi imaginaire et réalité. Pour cette raison, cette adaptation se revendique tout autant du champ pédagogique que du champ littéraire. Par ailleurs, dans cet intervalle, peut se jouer la dynamique qui permet que deux « rivales » (complexe d’Œdipe : les deux cuisinières- la mère et la fille-), se dirigent conjointement vers une résolution fantasmée.

En effet, un monde inexploré -si ce n'est par les contes populaires- ceux des frères Grimm en particulier, expérimente toute la sauvagerie et les turbulences de cet univers archaïque et terrifiant du petit enfant. Le tyran, le monstre, le père abusif nous renvoient chacun à nos propres tendances et conflits. Aussi, la représentation théâtrale permet-elle de créer une certaine distance par rapport au thème abordé et se révèle par conséquent, moins frontale qu'une verbalisation. Par conséquent, si nous parvenons au travers du conte, de la scénographie et des marionnettes à alléger l'angoisse et à obtenir des représentations indirectes, nous verrons qu'il est possible que l’enfant se saisisse des moyens les plus adaptés à se protéger. Le décor de la cuisine -ustensiles de cuisines épars- symbolise les arcanes psychiques pulsionnels. C'est donc dans cette cuisine d'un château majestueux intériorisé que se fait « la cuisine » de cette histoire. La métairie à cochons où va se cacher la princesse devenue Peau d'âne symbolise ces couches précoces qui en nous resurgissent quelquefois, selon les circonstances ou états d'âme dans notre vie. Tantôt prince ou princesse, tantôt exilés ou bannis, acculés à une non-humanité, voire bestialité, nous oscillons entre joies et épreuves, entre animalité et dignité. Par le biais du conte se révèle une fantasmagorie où le tabou fondamental de l'inceste peut se dire et se penser.

 

Isabelle Lelouch
Fondatrice de l'association Enfance Intégrité.

Nous remercions vivement tous les talents qui ont contribué bénévolement ou gracieusement à ce spectacle.